Archives de catégorie : Je recommande

Hemlock smith frappe encore

The worst, en collaboration avec les poissons autistes et goodbye yvan.

Fidèle à lui même Michael nous invite encore une fois à fermer les yeux, et à nous laisser envahir par ces sons, à la fois mélancoliques et touchants.

Ça va bercer sec, toujours inimitable il saut s’entourer de gens ayant cette approche mordante de la langueur et de la passion.

Il n’y a qu’un morceau que je n’ai pas vraiment goûté, je ne vous dirai pas lequel, afin de vous laisser votre avis.
Le reste de l’album est un bijou de rythme lent et prenant, encore un opus ou je vous recommande de laisser la musique vous prendre par la main, et vous laisser guider dans une navigation au gré des ressentis 😉

j’ai adoré “i may be”
je me suis retrouvé dans “false friend”

franchement je pense que hemlock smith, de par sa musique a inventé le partage intime dans le sens le plus noble

Perso je vais me l’offrir des sa sortie, et je vous conseille de ne pas rater ça.

The signal

image

Film pas inintéressant, et de loin, petit poème tranquille sur la destinée et sur les destins croisés…

Comme quoi des faits graves ou non peuvent mener à l’espoir ou à la fin…

La finalité étant certainement que ce qui reste à un passé et un avenir…
Enfin je crois.

Ça bouge pas mal, c’est décousu, ça demande de l’attention et de la réflection.. ça amène à réfléchir tout en délassant.

J’aime bien

La stratégie ender

image

Ça faisait longtemps que je n’avait pas revu un film.de.sf original 😉

Du grand sentiment, le rêve américain (mouais bof la…), les dérives militatopolitiques et le manichéisme qui en découle, on ne se sent pas tomber dedans, mais un film.prenant.

L’armee unie recrute des jeunes cerveaux pour leur intuition, et les pousse à la compétition pour en faire sortir LE commandant ultime qui pourra recommencer l’exploit de celui qui a sauvé l’humanité contre les envahisseurs extra terrestres.

Bien bon, un harrison Ford en militaire désabusé et un pool borderline, j’adore

Elysium

image

Film intéressant, s’adressant aux espoirs d’une vie meilleure, ou les gentils finissent toujours par gagner.

Effets intéressants, un peu d’action, pour une fois ça ne dégouline pas le sentimentalisme, on y retrouve le vilain homme d’affaire prêt à tout pour gagner plus, les riches déconnectés, sortis de la.misere, et les pauvres luttant pour leur survie dans un monde surpeuplé et surpollue… avec moult disparités.

Joli combat pour l’égalité et la justice.

Bon divertissement, mais sans plus, (avec en prime les mollets de jodie foster ;))
Juste dommage que ce soit un remake ouestisé d’un magnifique manga dont je ne me souviens malheureusement plus le nom… il est du coup amputé de certaines saveurs, et de ce côté cru propre aux japonaiseries qui peuvent vous montrer le pire (en l’occurence dans le manga, le trafic d’organes) tout en faisant rêver et en laissant voir un avenir meilleur…

Mais j’aime, ça delasse, et ça prend.

Pacific rim

image

Franchement, j’ai eu un peu peur de me retrouver face à un nième navet remoulu par la machine à endoctriner et à escroquer des papes du cinéma, 

Mais non, surpris en bien, un scénario qui tient pas mal, pas trop de degoulineries sentimentales, pas mal d’effets spéciaux sans être lourd ni base uniquement sur ces derniers…

Bon, on connaît de suite la fin de l’histoire, mais bon divertissement. 
synopsis

dans un futur incertain, l’humanité doit se battre pour éviter une invasion d’etres géants, ils semblaient y etre parvenus a l’aide de robots tout aussi géants.
cependant, la coupure des credits, et un échec remet les choses en question…

Je recommande pour passer un moment sans prise de tête 😉

A must have !!! Darkstar

Un des premiers, si ce n’est LE premier carpenter ! Dans une collaboration (deja) avec o’banon (vous savez, les deux à qui l’on doit alien)

Un morceau d’anthologie de la science fiction, mené avec des effets spéciaux (kofkof) dignes d’une production garagesque, mais mythique en tout point, à voir et à revoir, surtout pour le monstre ! 

Un scénario intéressant, carpenter nous prouve déjà qu’il sait diriger une caméra, et cela dans une ambiance reflétant bien les années septante 😉

C’est réédité (enfin!) en dvd et en blu.
Une floppée de bonus intéressants en prime.

image

The world’s end

Dans la série des bons films découverts récemment, the world’s end est diablement bon.

Entraîné par de bons acteurs, dont Martin Freeman, nick frost, Simon pegg… etc…
Un rythme et une image qui bougent bien, des dialogues et un humour typiquement anglais.
ca bouge, ca pete, ca castagne, ca effet specialise juste ce qu’il faut 🙂
avec une bande son bien lechée, on en redemande !

Cinq types qui terminent le barathon commence à la sortie de l’uni découvrent, au fil de leur ethylisme que les habitants de leur ville natale sont… étranges…

J’ai adoré 😉

image